• Français

Voies Vertes

Voies Vertes



Pour un déplacement doux, n’hésitez pas à emprunter nos voies vertes
pour une balade en famille que ce soit en vélo, à pied, en trottinette…

Sauve – Quissac (6 km)

La Voie verte Sauve-Quissac emprunte le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer Nîmes / Le Vigan via Sommières et Quissac. Sur près de 6 km, elle chemine dans la moyenne vallée du Vidourle au paysage collinaire, s’insère entre les monts boisés de chênes verts, de pins d’Alep et de chênes pubescents, les plaines agricoles de la vigne. De grandes cultures et de belles prairies sont également au menu de ce joli périple qui vous mènera à son terme : Quissac.
Dédiée aux piétons, cyclistes, rollers et aux personnes à mobilité réduite, cette voie verte offre une belle balade à la découverte des deux villages et de leurs sites remarquables : Quissac, Sauve, moulins, Ponts Vieux, Conservatoire de la Fourche …

Saint-Hippolyte-du-Fort

2 tronçons : 1 de moins d’un kilomètre

Tronçon n°1 :

Long de près d’un kilomètre, le premier tronçon de cette voie verte a été inauguré en 2017 et relie, sur la commune, le chemin des Courrèges au centre-ville. Un parcours apaisé et plaisant, idéal pour petits et grands, qu’ils soient cyclistes, rollers, amateurs de trottinettes ou de rosalies,

Tronçon n°2 :

Le deuxième : 3,6 km inauguré le 15/06/2019

Un deuxième tronçon, vers le quartier des Cambous, est programmé cette année.
En 2020, 60 km réalisés
Si la commune, qui abrite un Musée de la soie, est bien « à l’épicentre de sites culturels ou naturels d’importance, comme la bambouseraie d’Anduze ou le cirque de Navacelles », renseigne le maire, « on a un afflux mesuré de touristes », reconnaît-il. Le Département du Gard, qui investit sur la voie verte depuis dix ans, vise ainsi à augmenter l’attractivité du territoire, et notamment le tourisme et donc l’économie locale. A une époque où rouler à vélo sur les départementales peut souvent être vu comme une envie suicidaire, la voie verte permet un déplacement apaisé « dans des paysages de grande qualité, de la garrigue aux Cévennes », observe Denis Bouad. D’autant plus qu’elle est en lien avec des boucles de cyclo-découverte et des chemins de randonnée.

Grâce à un partenariat avec le Département de l’Hérault, les 4,4 km de voie verte entre Sumène (Gard) et Ganges (Hérault) sont en train d’être aménagés. En 2018, les travaux sur les sections Saint-Hippolyte-du-Fort/Sauve (7 km) puis Fontanès/Sommières (7,5 km) devraient être engagés. « D’ici 2019-2020, une continuité d’itinéraires cyclables de près de 30 km pourrait être ouverte au public sur l’ancienne voie ferrée de Sumène à Quissac, et 29 km de Fontanès à Cavairac », précise Denis Bouad. Très bel exemple de reconversion d’une voie ferrée désaffectée !

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Office de tourisme Intercommunal
à Sauve

les cazernes
26 rue des Boisseliers
Tél. 04 66 77 57 51