Sauve, cité médiévale

Sauve, cité médiévale

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort au pied de la Marianne

Quissac, le pont enjambant le Vidourle

Quissac, le pont enjambant le Vidourle

Lédignan

Lédignan

Corconne au pied des Cévennes

Corconne au pied des falaises

Cardet

Cardet, la place centrale et le château

Cassagnoles

Cassagnoles

Carnas au petit matin

Carnas au petit matin

Durfort

Durfort, circulade médiévale

Monoblet

Monoblet,
sur la route vers les Cévennes

Aigremont

La circulade d'Aigremont

Cros

Cros blotti au creux de son vallon

Col de Fosses à Colognac

Le Col des Fosses au-dessus de Colognac

Sérignac

Sérignac

Durfort, St Thomas

Ruine de St Thomas de la Souche, ancienne église paroissiale de Durfort

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort,
porte des Cévennes

Saint-Nazaire-des-Gardies

Saint-Nazaire-des-Gardies

St-André de Conqueyrac

La chapelle romane St-André à Conqueyrac

La plaine de Pompignan

Les premiers contreforts des Cévennes depuis la plaine de Pompignan

Quissac et la montagne de Coutach

Quissac et la montagne de Coutach

Bragassargues

Bragassargues

Accueil > Espace Pros > Le label Tourisme & Handicap

Obtenir le Label Tourisme & Handicap

Tourisme & Handicap

Un Label : pour qui et pourquoi ?

Le label Tourisme et Handicap, lancé officiellement le 4 mai 2001, s’inscrit comme une priorité dans le cadre de la politique de développement du droit aux vacances pour tous, menée par le Secrétariat d’État au tourisme.

La loi du 11 février 2005 concernant l’accessibilité généralisée

Il est toujours difficile de se retrouver dans les textes de loi. C’est pour cela que le Ministère délégué à l’Accessibilité a sorti une brochure sur la loi du 11 février 2005, reprenant les principaux points concernant les domaines de l’accessibilité du cadre bâti et de la chaîne du déplacement à toutes les personnes handicapées.

Retrouvez cette brochure en téléchargement sur le site de l’Association Tourisme et Handicap
 Vers une accessibilité généralisée

Ce label a un double objectif : apporter à la clientèle handicapée une information fiable et homogène sur l’accessibilité des sites et des équipements touristiques (hébergements, restaurants, sites touristiques et de loisirs) en tenant compte de tous les types de handicaps développer une offre touristique adaptée et favoriser l’émergence de produits et de services touristiques réellement ouverts à tous, tout en garantissant à chacun un maximum d’autonomie.

Il s'agit d'un gage de reconnaissance de la qualité de la prestation touristique en direction de la clientèle handicapée. Ce label doit permettre également de sensibiliser les professionnels du tourisme à un engagement volontaire dans une démarche d’accueil et d’accessibilité.

Les personnes handicapées et leurs proches vont disposer d’une information fiable sur 4 types de handicaps : auditif, mental, moteur et visuel.
 Un Label : pour qui et pourquoi ?

Réussir l'accueil pour la mise en accessibilité des prestataires touristiques / Label tourisme et handicap

ODIT France, assisté d'une commission de travail composée d'institutionnels et d’associations œuvrant dans le tourisme et le handicap, a constitué un guide très complet qui permet de mieux appréhender les besoins particuliers des clientèles handicapées pour adapter son accueil et répondre aux attentes concrètes

• L’attribution du label

Les conditions d’attribution du label ont été formalisées par le ministère du tourisme qui a confié à l’association Tourisme & Handicaps la mission d’aider concrètement à sa mise en place.

Tout professionnel du tourisme et prestataire de services peuvent demander à être labellisé. C’est une démarche volontaire de leur part, qui les engage à assurer, de façon pérenne, un accueil de qualité à la clientèle handicapée qu’ils souhaitent recevoir.

L’association a, dans ce cadre, élaboré un référentiel de formation pour les évaluateurs.

Le candidat à la labellisation adresse sa demande à l’instance régionale de concertation du label, mise en place sous l’égide du DRT ; à défaut il s’adresse au délégué régional au tourisme où est situé l’établissement.

Il reçoit une « demande de label », questionnaire d’auto évaluation, qui lui permet d’apprécier l’état d’accessibilité de l’équipement, pour les différents types de handicap (moteur, visuel, auditif, mental).

Ce questionnaire décrit quelques critères de base d’accessibilité et d’accueil, essentiels et nécessaires à l’autonomie des personnes handicapées et ce dans chaque domaine de handicap.

 Télécharger la Demande de Label Tourisme et Handicap

Les commissions régionales donnent un avis circonstancié sur chaque site touristique évalué par deux évaluateurs formés.

Si l’auto évaluation est défavorable, le professionnel peut s’engager dans une démarche d’adaptation de son équipement avec, éventuellement, le soutien et les conseils de services compétents et des associations spécialisées.

Si l’auto évaluation est positive, le professionnel peut s’engager dans la démarche de la labellisation proprement dite ; en conséquence il reçoit la visite des évaluateurs (spécialisés et formés) chargés de recenser à l’aide du cahier des charges et de la grille d’évaluation spécifiques à la structure, les aménagements déjà réalisés ou à entreprendre pour un ou plusieurs types de handicaps.

Les critères d’évaluation

Le cahier des charges et la grille d’évaluation spécifiques au type de structures (hébergement, restauration, sites, loisirs) précisent l’ensemble des critères d’accessibilité d’accueil et de prestations, certains indispensables et obligatoires, d’autres conseillés ou recommandés dans le cadre d’une démarche qualité.

Le diagnostic établi, la commission régionale de concertation du label examine le rapport motivé des évaluateurs en tenant compte non seulement de la réglementation mais aussi d’une approche humaine et du bon sens.

Il s’agira en effet de prendre en compte des situations spécifiques dans un environnement donné, sans négliger d’éventuels services ou accompagnements substitutifs qui permettent de garantir aux personnes handicapées, un maximum d’autonomie sur le lieu de loisirs.

La composition paritaire des évaluateurs et de la commission régionale est un atout pour atteindre cet objectif.

Décision et conséquences

Si l’avis est favorable au niveau régional, le dossier est adressé à l’association « Tourisme et Handicaps » qui, lors de la prochaine réunion de la commission nationale d’attribution, étudie le dossier pour validation officielle.

La commission nationale est composée d’un représentant de la direction du tourisme, de deux membres du conseil d’administration, l’un représentant les personnes handicapées, l’autre les prestataires touristiques. La coordination de la commission est assurée par la secrétaire générale et la secrétaire déléguée de l’association. La commission ne donne un avis définitif qu’en présence de tous ses membres.

Le label national « Tourisme et Handicap » peut alors être accordé pour une, deux, trois ou quatre familles de handicap (moteur, mental, auditif, visuel).

Le label est attribué pour une durée maximale de cinq ans, les sites labellisés reçoivent alors une « charte d’engagement du labellisé », contrat d’obligations d’une durée de 5 ans, garantissant l’accueil et la préservation de l’accessibilité permanente du site. Un exemplaire doit être redonné à ATH pour valider l'engagement dans un délai maximal de 3 mois. Tant que ce document n'est pas signé et transmis à ATH, aucune communication du site concerné ne peut être effectuée.

Plaque signalétique à apposer sur le site

Ce document est accompagné d’un bon de commande proposant une plaque signalétique à apposer sur le site. Chaque handicap pour lequel l’établissement a reçu la labellisation est associé à un pictogramme particulier. Ce visuel est à louer (150 euros TTC pour 5 ans) auprès de l’association « Tourisme et Handicaps »

L’acquisition de la plaque est vivement recommandée, elle représente pour les touristes handicapés le gage d’un accueil de qualité et de l’accessibilité de l’équipement.

Au terme des 5 ans, le label est renouvelable par avenant après contrôle du maintien des critères d’accueil et d’accessibilité. En cas de non respect des obligations définies dans la charte d’engagement du labellisé, le label peut être retiré et la plaque devra être restituée par l’organisme concerné.

Dans les cas de refus de labellisation lorsque les critères a minima ne sont pas remplis, la commission régionale propose au professionnel un suivi et une aide pour améliorer son offre en vue d’une labellisation future.

La liste des sites labellisés

Le label est une reconnaissance de la fiabilité et de la qualité de la prestation touristique en direction de la clientèle handicapée.

Le label permet aussi de valoriser les équipements touristiques qui l’ont obtenu par différents moyens de promotion. Il permet de figurer dans tous les documents mis à disposition du public par les offices de tourisme et syndicats d’initiative, les comités départementaux et régionaux du tourisme, ainsi que sur le site Internet de Atout France
 www.franceguide.com.

Le professionnel du tourisme labellisé est à la fois un acteur et un ambassadeur de l’accueil du public handicapé.

Contact

Organisme Départemental Tourisme & Handicap
ADRT Gard
3, Cité Foulc
BP 122
30010 Nîmes Cedex 4
Tél. 04 66 36 96 37/ 47
Fax : 04 66 36 13 14

  Accueil    Plan du site    Contact    FAQ    Nos brochures    Galeries photos    Liens    Mentions légales    Espace Pros    Nos engagements   Haut de page