Saint-Hippolyte-du-Fort

SAINT-HIPPOLYTE-DU-FORT

 

Le voyageur qui arrive de Nîmes ou du Vigan, découvre le magnifique cirque des contreforts des Cévennes où se niche Saint-Hippolyte-du-Fort : la ville  » porte des Cévennes », est un carrefour entre le pays des châtaigniers et celui de la vigne…

Traversée par les eaux du Vidourle – fleuve côtier capricieux – la ville aux treize fontaines et aux 21 cadrans solaires a vu s’épanouir des filatures, des tanneries, des draperies, des fabricants de galoches… 

Le temple
On y découvre un très grand temple protestant (certainement le plus grand de France, à comparer avec celui d’Anduze) édifié au début du XIXème siècle. De style néoclassique, avec colonnade en façade, il a la particularité de posséder un grand orgue de facture allemande et deux clochers.

Chaque année plusieurs concerts y sont organisés par l’Association des Amis de l’Orgue.

Le Fort dont le nom de la ville porte trace fut édifié entre 1687 et 1689 par François Ferry, ingénieur de Louis XIV, sur le modèle bien connu des forts Vauban.

Il s’agissait, pour le pouvoir royal de créer une place de sûreté et de surveillance des protestants de la ville.

Les habitants de St-Hippolyte-du-Fort ne s’appellent pas, comme on pourrait s’y attendre, les St-Hippolytains… non, ce sont des cigalois et des cigaloises…

Le Vidourle traverse la cité. Aujourd’hui maîtrisé par trois barrages d’écrêtage, ses gigantesque crues (Les Vidourlades) ne mettent plus en danger la tranquillité des cigalois.

Sur le cours du Vidourle, des béals sont construits au XVIIème siècle afin de permettre l’irrigation des jardins, l’alimentation des moulins à farine et drapiers, répondant ainsi aux besoins en eau des ateliers de tanneurs et teinturiers. L’ancien viaduc de chemin de fer (abritant la Voie verte) est doté d’arcades de pierres lancées de manière courbe par dessus le Vidourle. Juste à côté, la Tour Saint-Jean faisait partie des fortifications édifiées en même temps que le fort.

En marchant le long des berges de ce fleuve, découvrez les moulins, les anciennes filatures, les tanneries, les 13 fontaines, le château des Graves (bien privé classé Monument Historique), le Fort Vauban, le temple, puis les Casernes, construites sous Louis XIV pour loger les dragons qui, de nos jours, abritent le Musée de la Soie. Pasteur séjourna à St-Hippolyte-du-Fort pour développer la recherche sur la maladie qui décimait le ver à soie : la pébrine. Il sauva ainsi la sériciculture.
Le Musée de la Soie est un souvenir de l’histoire passionnante de la soierie à Saint-Hippolyte-du-Fort.

Au début du XVIIIème siècle, au temps de la guerre des camisards, la ville s’entoure d’une enceinte qui suit les méandres du Vidourle depuis la tour Saint Jean jusqu’au Fort Vauban.

En contrebas de la route de Cros, se situe le captage des fontaines. Cet ouvrage circulaire surmonté d’un dôme, bâti sur la berge du Vidourle, est le point de départ de la plupart des 13 fontaines cigaloises.

Lieu de rencontre obligé, les fontaines furent construites avant tout pour faciliter l’existence quotidienne des habitants en amenant l’eau jusqu’au centre du village.

À cette fonction, s’en est ajoutée une autre : doter le village d’une œuvre qui contribue à son embellissement.

C’est en grande partie au travers de multiples usages, occasionnant des constructions plus ou moins décoratives, que s’exprime la diversité des fontaines.

Plus d’une 50e de cadrans solaires ornent les façades et les jardins de Saint-Hippolyte-du-Fort dont 22 sont visibles.

Jean Caizergues et Claude Tingaud, tous deux cadranniers et passionnés de cadrans ont effectué un travail remarquable. Claude Tingaud a incité les associations, les collectivités, les commerçants et les particuliers à faire l’acquisition d’un cadran solaire. Il assurait lui-même, bénévolement, la visite du circuit.

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Mairie
Place de la Mairie – BP 2
30170 Saint-Hippolyte-du-Fort
Tél. : 04 66 77 22 24

mairie.sthippo@wanadoo.fr
saint-hippolyte-du-fort.fr

 

Gentilé : Cigalois et Cigaloises

Horaires d’ouverture:

La mairie est ouverte
tous les jours de 8h30 à 12h00
et de 14h30 à 17h30
(16h30 le vendredi)