Logrian-Florian

Logrian-Florian

LOGRIAN-FLORIAN

Logrian-Florian est un pittoresque petit village côtoyant la rivière du Bay dont la population se consacre principalement à la culture de la vigne.
Ses habitants sont appelés les Logrianais et les Logrianaises.
D’origine gallo-romaine, la plus ancienne forme du nom de Logrian est attestée en 1001 : Villa Logradano.
En 1976, la commune pris le nom de Logrian-Florian, rendant ainsi hommage à un grand écrivain de la littérature française.

Jean-Pierre Claris de Florian naquit le 6 Mars 1755 au château de Florian. Le célèbre fabuliste vécut les dix premières années de sa vie à Florian et, en pension, à St Hippolyte-du-Fort.

Auteur de plus d’une centaine de fables, c’est celui de nos fabulistes que l’estime publique place immédiatement après le fabuliste par excellence, Jean de la Fontaine.

Certaines expressions ou morales sont passées dans le langage courant à l’exemple de « Pour vivre heureux, vivons cachés »(Le Grillon), « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » (Le Vacher et le Garde-chasse), « éclairer sa lanterne » (Le Singe qui montre la lanterne magique), « rira bien qui rira le dernier » (Les deux Paysans et le Nuage) ou « L’asile le plus sûr est le sein d’une mère » (La Mère, l’Enfant et les Sarigues)…

C’est sur une de ses romances que Jean-Paul-Égide Martini composa en 1784 la chanson « Plaisir d’amour » dont la popularité ne s’est jamais démentie depuis.

La campagne environnante offre la possibilité de randonnées en famille au cours desquelles l’on peut encore voir des capitelles en bon état, témoignages du passé pastoral important sur la commune.

Au printemps, la garrigue se pare de milliers d’iris jaunes, blancs et violets, accompagnés de champs d’asphodèles qui font le bonheur des promeneurs aux alentours de Pâques ou Pentecôte.

Tour de guet dite Tour de l’Horloge

Au XIIIème siècle, cette tour seigneuriale, simple tour de guet, était certainement plus haute et crénelée.
Elle faisait probablement partie d’un ensemble aujourd’hui partiellement détruit (peut-être un monastère) et d’un système de fortifications dont on trouve encore des traces.

L’ancien monastère et la rue du Porche

Les parties les plus anciennes de l’église Saint-Martin datent du XIIème siècle. Elle subit les guerres de religion et fut brûlée en 1703.
Après la restauration extérieure au XIXème siècle, la nef et la voûte ont été restaurées. À côté de peintures saint-sulpicienne, une Vierge à l’Enfant datant du XVème siècle mérite l’attention.

Le temple fut édifié de 1852 à 1855.
Au XIXème siècle, le culte s’y déroulait tous les dimanches, la population d’alors étant à 90% protestante.

La Chapelle de Pise, construite entre 1992 et 1998 à l’occasion du 400ème anniversaire de l’édit de Nantes sur les ruines d’une bergerie du XIIème siècle, est un temple attaché à l’Église réformée.

Les vitraux ont été créés en 1998 par l’artiste belge Jean-Michel Folon, célèbre pour ses pastels et ses dessins.

L’intérieur ne se visite pas sauf en cas de célébration de culte ou des manifestations culturelles en été.

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Mairie
Le village
30260 Logrian-Florian
Tél. 04 66 77 34 13

mairielogrian@orange.fr