Le Pont du Gard

Le pont du Gard

Construit il y a plus de 2000 ans entre Avignon, Nîmes et Uzès, le Pont du Gard est un aqueduc romain mythique, à voir absolument.
Le pont du Gard est la partie monumentale de l’Aqueduc de près de 50 km de longueur, qui apportait l’eau de la Fontaine d’Eure, située au pied d’Uzès, jusqu’à la ville romaine de Nemausus, aujourd’hui Nîmes. Les eaux de la source proviennent en partie de la rivière d’Alzon, qui passe par les environs d’Uzès, et des eaux récoltées du mont Bouquet, situé plus près d’Alès.

L’aqueduc proprement dit est un chef-d’œuvre d’ingénierie, témoignage de l’extraordinaire maîtrise des constructeurs anciens : le dénivelé entre les points de départ et d’arrivée n’est que de 12,6 m, la pente moyenne générale étant de 24,8 cm par km. À cause du relief, l’aqueduc serpente à travers les petites montagnes et vallées des garrigues d’Uzès et de Nîmes.

L’aqueduc de Nîmes a sans doute été construit au 1er siècle de notre ère, comme en atteste la céramique. Dès le IVème siècle cependant, l’entretien commença à faire défaut, tandis que des dépôts calcaires occupaient les deux tiers, parfois les trois quarts, de la conduite. On estime à présent qu’il avait cessé de fonctionner au commencement du VIème siècle.

La construction du pont du Gard

Le pont a été entièrement construit à sec, c’est-à-dire sans l’aide de mortier, les pierres dont certaines pèsent six tonnes étant maintenues par des tenons de chêne. Seule la partie la plus élevée, à la hauteur du canal, est faite de moellons liés au mortier.
Sur place, les blocs étaient montés grâce à une cage à écureuil dans laquelle les ouvriers prenaient place, apportant la puissance nécessaire au treuil. Un échafaudage complexe fut érigé pour soutenir le pont pendant la construction, dont les faces portent toujours les marques : on distingue un peu partout les appuis d’échafaudages et, sur les piles, les arêtes saillantes qui soutenaient les assemblages de bois semi-circulaires destinés au maintien des voûtes.
On suppose que la construction a duré de trois à cinq ans (une quinzaine d’années pour l’ensemble de l’aqueduc de Nîmes), avec 800 à 1 000 ouvriers sur le chantier. On a évalué à 11 000 000 le nombre de blocs de pierre utilisés et à 50 400 tonnes le poids de l’ensemble.

Son architecture

Construit sur trois étages avec les pierres extraites sur les lieux mêmes dans les carrières romaines environnantes, le sommet du pont domine le Gard, en basses eaux, à 48,77 m de hauteur, et, sur sa plus grande longueur, l’ouvrage mesure actuellement 275 m.

Ses restaurations

La Renaissance, qui haussa l’Antiquité au rang de modèle absolu, ne manqua pas de s’intéresser au pont du Gard, l’un des plus spectaculaires monuments romains subsistant en France.
Du Moyen Âge au XVIIIéme siècle, le pont a subi des dégradations notables.
Restauré au XVIIIéme siècle, le monument fut à nouveau l’objet de grosses restaurations au XIXéme siècle

Opération Grand Site National

En 2000, l’État français finança, dans le cadre d’une opération Grand Site National, avec l’aide de collectivités locales, de l’UNESCO et de l’Union européenne, un projet d’aménagement du site, confié à l’architecte Jean-Paul Viguier, afin d’assurer la préservation de ce monument exceptionnel, menacé par l’afflux des touristes.

Il fut décidé de le rendre accessible uniquement aux piétons et d’améliorer les infrastructures destinées aux visiteurs avec, entre autres, un musée.
Les nouveaux bâtiments sont imbriqués dans la roche et sont invisibles depuis le monument, dont ils imitent la couleur. Une attention particulière a été portée au paysage qui, dégradé par le tourisme de masse, a été restauré et mis en valeur par un parcours. Enfin, l’accès à la conduite au sommet de l’aqueduc a été limité à des visites guidées.

Classé depuis 1985 par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’humanité, le Pont du Gard est l’un des monuments français les plus visités.

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Site du Pont du Gard
400 Route du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard
Tél : 04 66 37 50 99

contact@pontdugard.fr
http://pontdugard.fr/fr

Ouvert au public toute l’année.

Accessible 7 jours sur 7 avec des horaires variables en fonction des saisons.