Le Parc National des Cévennes

Le Parc National des Cévennes

Le Parc National des Cévennes

 


Créé en 1970, le Parc National des Cévennes est l’un des dix parcs nationaux de France.
Quatre communes du Piémont Cévenol dans la zone d’adhésion du Parc National des Cévennes.

Situé au sud du Massif central, il s’étend sur la Lozère, le Gard et les confins de l’Ardèche.

Ce territoire a été distingué par l’Unesco à trois titres : Réserve de biosphère, pour l’équilibre particulier entre l’homme et la nature, Bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité pour les paysages culturels de l’agropastoralisme des Causses et des Cévennes et enfin, il a décroché en août 2018 le prestigieux label « Réserve internationale de ciel étoilé » (Rice). Il est aujourd’hui la plus grande Rice d’Europe.

Réserves de biosphère de l’UNESCO

La réserve de biosphère des Cévennes a pour objectif la conservation des écosystèmes, des paysages, des espèces ; un développement économique respectant la nature et la culture locale ; la mise en place de projets de recherche ; une surveillance continue de l’environnement ; la formation et l’éducation ; l’implication des populations dans la prise des décisions concernant leur région.

Un lieu unique d’observation de la Faune

2410 espèces animales
L’exceptionnelle diversité des milieux (forêts, landes, steppes et pelouses, zones humides…) favorise la présence d’une faune variée, depuis le monde discret mais fabuleux des insectes jusqu’à celui plus spectaculaire des vertébrés.

On dénombre 2410 espèces animales dont 45% des vertébrés et les deux tiers des mammifères de France, dont 20 espèces de chauves-souris, plus de 200 espèces d’oiseaux ou encore 1824 insectes comme le magnifique et emblématique Barbitiste à bouclier.

Le territoire abrite de nombreux rapaces menacés : Aigle royal, Circaète Jean-le-Blanc, Faucon pèlerin, Hibou grand-duc, Chouette de Tengmalm… C’est également un site privilégié pour les Vautours fauve, moine, percnoptère et le Gypaète barbu.

Flore : Du cercle polaire aux tropiques…

La flore est quant à elle très diversifiée (11 000 espèces dont 2350 plantes à fleurs). Sur les 430 espèces floristiques françaises protégées, 40 sont présentes sur ce territoire (Adonis printanière, Gagées, Cistes, Orchidées).

L’éventail de la végétation est extrême : les pelouses subalpines du mont Lozère abritent quelques espèces typiques du cercle polaire (Laîche des bourbiers) ou des montagnes (Pulsatille du printemps), alors que les abris rocheux très chauds des vallées méditerranéennes cévenoles acceuillent quelques espèces rencontrées en milieu subtropical sec (Capillaire de Montpellier).

Les associations végétales liées au Chêne vert (climat chaud et sec) offrent un contraste saisissant avec la Hêtraie-sapinière naturelle des versants nord d’altitude (climat froid et humide).

 

TROIS communes du Piémont Cévenol dans la zone d’adhésion du Parc National des Cévennes et une commune ville-porte

  • Monoblet
  • Cros
  • Colognac
  • St-Hippolyte-du-Fort – Ville porte

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Maison du tourisme et du Parc
Place de l’ancienne gare
48400 Florac-trois-rivières
Tél : 04 66 49 53 02

www.destination.cevennes-parcnational.fr

FB : Parc National des Cévennes

Durant toute la saison estivale, animations gratuites pour découvrir
la richesse de la biodiversité,
le monde de la nuit ou encore
le patrimoine culturel.

Demandez le programme
à l’office de tourisme ou sur www.destination.cevennes-parcnational.fr

Vous y trouverez également 36 sentiers de découverte, 167 randos à pied, à VTT ou à cheval ainsi que des propositions d’hébergements.